LE BON VIEUX TEMPS DU MAROC

SUITE

LA FIN DE LA GUERRE


Dans l'immédiat, la victoire alliée, le 8 mai 1945, est vécue comme un soulagement par toute la population au Maroc : même si les restrictions alimentaires perdurent, l'angoisse du deuil, dans des milliers de familles marocaines et françaises, disparaît enfin.


Dans les jours et les semaines qui suivent, Français et Marocains réservent un accueil triomphal aux combattants de l'armée d'Afrique, parents, enfants ou amis, frères d'armes marocains et français, qui se sont battus, côte à côte, pour la libération de l'Europe. Instants fugaces d'une communion sincère entre deux populations, qui sont restées globalement unies dans l'épreuve, au-delà des tensions persistantes.


Le 15 mai 1945, lors d'une réception donnée par le sultan Sidi Mohammed ben Youssef, le Résident général, Puaux, rend un hommage mérité « au peuple marocain qui, animé de ses qualités d'endurance et de discipline, a su répondre à l'appel se son souverain (...) pour aider les Alliés de ses ressources et de la valeur de ses enfants. »  La Seconde Guerre mondiale a bien donné lieu à un élan du peuple marocain dans un appui prononcé à la cause de la France et des Alliés, et dont le quotidien en a été fortement marqué. Elan plein d'espoir en retour...

LIEN VERS PHOTOS



03/11/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres